CONSTRUCTIONS CONCESSIVES MODALES (sous-notice)

La lexie [avoir beau jeu à / pour / de Vinf], empruntée, comme l’avoir beau / belle, etc., au vocabulaire technique du jeu de paume ou d’autres jeux, est attestée à 219 reprises dans Frantext. À la différence de AB, elle reçoit dans les dictionnaires des définitions exclusivement positives : « être en situation favorable » (Expressio.fr) ; « n’éprouver aucune difficulté à » (TLFi) :

(I)  (a) Je passerai sous silence les récriminations du Canadien. Il avait beau jeu pour s’emporter. Je le laissai exhaler sa mauvaise humeur tout à son aise, sans lui répondre. (J. Verne, 1890, f ) [= « il avait toute latitude pour... »]

(b) [...] ; mécontentement social, que le communisme a beau jeu d’exploiter, etc. (P. Mendès-France, 1953-1954, f ) [= « a belle occasion de... »]

Mais il suffit que la clause avec [avoir beau jeu à / pour / de Vinf] soit suivie d’une clause ou d’un contenu anti-orientés argumentativement pour qu’elle se colore a posteriori d’une nuance de vanité :

(II)  (a) Bien des emplacements ont été étudiés [i.e.pour la Cité de la Musique], et les opposants ont beau jeu de dire qu’on peut trouver « facilement » un emplacement pour la HEM [Haute École de Musique]... Arriveraient-ils à faire ce qui a échoué en 30 ans ? 18 autres emplacements ont été étudiés pour la Cité, sans qu’aucun ne convienne. Alors dire qu’on devrait mettre cette Cité ailleurs relève d’une méconnaissance de la réalité. (V. Thévenaz, 2021, Facebook) [= « disent inutilement, à tort, sans succès »]

(b) Les pères ont beau jeu de dire à leur enfant : « Prépare ton avenir ; il faut que tu arrives à travailler... » Il se rebiffe : « À quoi ça sert, puisque travailler comme toi, c’est ne plus vivre. » (F. Dolto, 1985, f) [ont beau jeu de dire prend ici le sens de « peuvent toujours essayer de dire » (sous-entendu, confirmé dans le discours direct de l’enfant : « ce sera inutile »), cf. exemples (12) ci-dessus et § 43)].

Tout indique que l’on a affaire ici à une régularité interprétative qui concerne plusieurs structures, à différents moments de l’histoire du français.

Occurrence précédente
Occurrence suivante
Retour

Aucune correspondance
Retour

Entrer une expression valide!
Retour